Les trésors de la bibliothèque #04, par Mango

Coucou mes mordus de lecture! Comment allez-vous? J’espère que vous passez un bon début d’été. Je meurs déjà d’impatience à l’idée de me retrouver dans la forêt, sans ordinateur, avec un roman dans mon sac de voyage (probablement Outlander, hé hé), loin de tout avec mon amoureux! Et vous, vous avez quelque chose de prévu? Cette semaine, on se retrouve pour quelques déceptions. Venez découvrir pourquoi!

couv43624387Titre : La célibataire

Auteur : India Desjardins, Magali Foutrier

Éditeur : MICHEL LAFON

 Collection : La célibataire

Date de parution : Septembre 2014

Genre : Bande dessinée adulte

Résumé : Les aventures d’une célibataire prête à tout pour s’affirmer.

Mon opinion

J’aime emprunter une bande dessinée de temps en temps et j’attendais que celle-ci soit disponible à ma bibliothèque (elle est apparemment très populaire dans mon coin). Je ne tournerai pas autour du pot : ce n’était pas à la hauteur de mes attentes. Bien sûr, l’histoire est légère, mignonne, et tout ce qu’on voudra, mais j’ai trouvé qu’au final, cette BD « lifestyle » ressemblait à toutes les autres. J’ai souris à quelques reprises, mais c’est tout. Quant aux dessins, c’est vrai qu’ils sont très jolis, mais ils restent assez ordinaires. Je pense que d’un point de vue « artistique », je suis davantage attirée vers les styles uniques ou excentrique. En fait, le dessin doit vraiment accrocher mon regard et ça n’a pas été le cas ici. Quoiqu’il en soit, je n’ai aucun doute que cette BD pourra plaire à beaucoup! Comme nous le disons souvent Lemon et moi, rien de tel que de se faire sa propre opinion.

Note : 2/5


 

couv18521526Titre : Dorian Gray

Auteur : Oscar Wilde

Éditeur : GALLIMARD

Collection : Folio Classique

Date de parution : Mars 1992

Genre : Conte philosophique

Résumé : Le peintre Basil Hallward vient d’achever son meilleur tableau. Invité à se contempler, Dorian Gray, son modèle, fait alors un vœu insensé : que le portrait vieillisse à sa place et que lui conserve éternellement sa jeunesse et sa beauté. Quels ne sont pas sa stupeur et son effroi quand son vœu se réalise ! Le tableau devient alors le miroir de son âme…

Mon opinion

Le portrait de Dorian Gray est un roman intéressant, esthétique… mais dont les paragraphes m’ont emmêlé le cerveau ! Je lisais quelques lignes, et plus ça allait, plus je m’interrogeais sur ce que je lisais. Si bien que je l’ai carrément abandonné ! Je me suis dit : « Est-ce que j’ai vraiment envie de me casser la tête avec ce livre ? ». C’est malheureux, car j’espérais vraiment être transportée dans l’histoire. J’ai lu au total quatre ou cinq chapitres et, devant mon manque d’impatience à l’idée de retrouver les personnages, j’ai décidé de me lancer dans un autre roman !

Note : ABANDONNÉ


 

couv57259479Titre : Miss Dumplin

Auteur : Julie Murphy

Éditeur : MICHEL LAFON 

Collection : –

Date de parution : Mai 2016

Genre : Littérature jeunesse, québécoise

Résumé : Willowdeen est plutôt ronde mais n’a jamais été complexée par ses formes. Jusqu’au jour où elle rencontre le charmant Bo. Pour prouver au monde entier, et surtout à elle-même, que les filles comme elles ne doivent pas être cantonnées aux seconds rôles, elle s’inscrit alors au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme.

Mon opinion

Cette couverture – que j’apercevais partout sur Instagram – m’intriguait beaucoup. Je me suis dit : « Enfin, une histoire avec un personnage principal qui s’assume! ». Du moins, c’est ce que laisse croire le résumé! Car, si la globalité du roman est plutôt sympathique, j’admets avoir été désappointée par Willowdeen. Je m’attendais réellement à : ce qu’elle possède une forte personnalité, qu’elle arbore fièrement ses courbes et qu’elle épate la galerie avec son estime personnelle. Même si je comprends le cheminement de sa pensée (et le fait que ce soit de la littérature jeunesse), c’était assez décevant. Ajoutons à cela une tonne de clichés (la clique des « rejets », le beau mec qui s’éprend de la fille « différente », la fille « grosse » qui travaille dans un fastfood, etc.) Je pense que le roman aurait eu plus d’impact si Willowdeen avait été en parfaite maîtrise de son image du début à la fin! De plus, il y a plusieurs longueurs et le concours n’est qu’à la toute fin.

Note : 2.5/5

Dans cette PAL, il y avait également le roman La part de l’autre, d’Eric-Emmanuel Schmidt. Toutefois, je l’ai tant aimé qu’il méritait son propre article! J’espère que la chronique vous plaît malgré mes petites déceptions et j’ai hâte de vous retrouver dans un prochain article littéraire! Le nombre d’abonnés et de visites augmentent tous les jours et nous en sommes tout heureuse ♥!

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s