Chroniques littéraires de Lemon: Le Noël d’Hercule Poirot, par Agatha Christie.

«Il s’arrêta devant le grand coffre-fort placé dans un coin de la pièce et forma la combinaison. La porte s’ouvrit et Siméon glissa une main tremblante dans les profondeurs du coffre. Il en retira un petit sac de cuir souple qu’il ouvrit et vida sur la table, laissant passer entre ses doigts un flot de diamants bruts.»

La période de Noël ayant commencé pour moi dès la mi-Novembre, je me suis plongé dans ce livre tête première, ayant depuis longtemps déjà envie de lire ce roman.

Je ne saurais dire pourquoi, mais le temps des fêtes me donne encore plus le goût de lectures meurtres et mystère! Pour Mango, Noël c’est Harry Potter, pour moi c’est Agatha Christie. Ce livre fût particulièrement plaisant, je l’ai dévoré en un rien de temps, passant mes soirées à siroter un thé et à tenter une fois de plus de deviner qui a bien pu faire le coup.

La plupart des histoires de la «Reine du crime» se passent chez des gens riches, habitant un grand manoir, ce qui personnellement me plaît bien, et laisse place à de plus nombreux suspects car on peut inclure les domestiques et le jardinier.

Dans «Le Noël d’Hercule Poirot», on se retrouve chez les Lee, une famille tout sauf unie. Siméon, le vieillard sournois au caractère abominable, invite chez lui ses quatres fils et leurs femmes, ainsi que sa petite-fille. Il prétend vouloir voir sa famille rassemblée une dernière fois avant qu’il ne soit trop tard, mais est-ce vraiment son principal motif? Sa fille et son mari étant décédés, il fait venir d’un autre pays sa petite-fille qu’il rencontre pour la première fois. Ses fils et leurs femmes ont tous et toutes des raisons d’en vouloir au vieux Lee. Drames familiaux et dimants par-dessus le marché ne font pas bon ménage!

Je ne vous en dit pas plus, mais c’est une lecture que j’ai beaucoup aimé, même si j’ai trouvé la fin un tantinet tiré par les cheveux. C’est la particularité des livres d’Agatha Christie, mais ça ne gâche rien à son imagination et ses personnages d’une impressionnante variété. De plus, on retrouve notre cher Hercule Poirot, petit Belge au crâne ovoïde, qui sera le seul à pouvoir résoudre ce casse-tête!

Note: 3.5/5

Dites moi en commentaire si vous avez déjà lu ou l’intention de lire ce livre, et n’hésitez pas à me donner vos recommandations de lectures pour le temps des fêtes! De plus, n’oubliez pas notre concours de Noël qui se poursuit jusqu’au 25 décembre. Bonne semaine à tous! 🙂

Publicités

2 commentaires sur « Chroniques littéraires de Lemon: Le Noël d’Hercule Poirot, par Agatha Christie. »

  1. Je n’ai pas encore lu ce livre-ci d’Agatha Christie qui doit parfaitement coller avec la période des fêtes ! Je suis d’accord avec toi, certaines fins de ses romans sont parfois assez étonnantes mais elles restent dans l’ensemble toujours plausibles et c’est ce qui fait leur charme ^^ Je n’ai pas Le Noel d’Hercule Poirot dans ma bibliothèque mais j’espère un jour réussir à le trouver 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s